Carole Pampoulie

Carole PAMPOULIE est née en 1973 à Toulouse, de formation psychologue, psychanalyste, elle exerce durant dix années en cabinet privé et en Institution à Bordeaux.

En parallèle, elle mène un important travail photographique. Sensibilisée à la photographie dès son plus jeune âge en parcourant les carnets de voyage d'Indochine, du Cambodge, de la Mauritanie de son grand-père maternel Paul; très vite, elle est fascinée par les portraits en noir et blanc et découvre au travers de ces clichés délavés, l'histoire subjective d'hommes, de femmes et d'enfants dans leur environnement naturel. Attentive aux regards portés et aux regards posés sur l'autre, Carole tente de plus en plus de capter l'intimité de l'Expression.

De 2010 à 2016, elle s'installe à Panama, où elle se consacre exclusivement à la création artistique photographique. Au abord du fleuve Chagres, Carole rencontre les indiens Emberas et dans l'archipel des San Blas les indiens Kunas, de là elle réalise de nombreuses photographies essentiellement de portraits où elle se montre particulièrement attentive à la retranscription de leur mode de vie, à leurs expressions singulières, à leurs inscriptions à l'encre naturelle sur leurs corps, leurs visages.

Dans chacune de ses photographies de portrait ou de portrait de street, Carole reste attentive à la composition photographique et tente de mettre en scène, par des jeux de lumière, de textures, de contrastes en noir et blanc les visages captés. 

Carole oeuvre en photographie en suivant toujours un même fil conducteur, dans cette quête originelle de la rencontre à l'Autre, celle de se laisser encore surprendre et dont l'instant photographique saisirait la grâce d'une émotion.

Ici, la photographie serait comme l'invitation à une traversée en pirogue: "Un jour ma grand-mère m'a dit que la plus belle chose d'une personne se trouvait dans le courant du fleuve fantôme ... J'ai demandé alors ce qu'était ce fleuve fantôme et elle m'a répondue: c'est tout ce que tu es maintenant petite fille, c'est tout ce que tu veux oublier en grandissant, et c'est pourtant tout ce que tu ne cesseras jamais d'être ...".

Lorsque je prends une photographie je sais désormais que c'est ce courant là que je recherche, en chacun, à chaque fois.



Using Format